Politische Gewalt im urbanen Raum

L’ouvrage est dirigé par Fabien Jobard et Daniel Schönpflug, professeur à l’Université Libre de Berlin et secrétaire général du Wissenschaftskolleg de Berlin. Il réunit des contributions relatives aux violences urbaines, qui toutes interrogent à un titre ou un autre la dimension politique de ces événements.

L’approche de ces phénomènes mêle les perspectives d’histoire urbaine et histoire politique, mais aussi histoire et sociologie des mouvements sociaux, sociologie de la ville, sociologie de la police.

Avec Fabien Jobard, qui y présente 6 thèses sur le politique dans les violences urbaines, deux autres chercheurs du Cesdip ont contribué à l’ouvrage. Renaud Epstein essaie de démêler le projet politique (éventuel) des rénovations urbaines en France, de Haussmann à Boorlo. Jacques de Maillard, avec sa collègue Daniela Hunold (Deutsche Hochschule der Polizei), exploite les résultats de l’enquête franco-allemande sur les relations entre les policiers et les jeunes dans l’espace urbain