2017-2021 – ANR-DFG – coordination scientifique : Fabien Jobard, avec Bénédicte Laumond et Shaïn Morisse

La peine et le crime sont des dimensions cruciales de la vie collective, toutefois inégales selon les pays. Selon que l’opinion publique, la presse ou le politique s’en empare, la peine et le crime sont perçus et utilisés de manière très diverse. Le projet vise ainsi les points communs et divergences du traitement de la pénalité en France et en Allemagne dans ces trois sphères respectives, décisives dans la production de la culture pénale d’une société, et les circulations entre ces trois sphères. L’enquête vise à isoler deux seuls pays de droit européen continental (l’Allemagne et la France) mais caractérisés par deux systèmes politiques et médiatiques différents. Ces deux pays offrent ainsi deux contextes propices à la comparaison des facteurs qui pèsent sur les manières et l’intensité avec lesquelles crime et peine marquent nos sociétés. Le projet, mené par une équipe entièrement franco-allemande, est co-dirigé par Fabien Jobard et par Kirstin Drenkhahn, professeure de droit pénal et criminologie à la Freie Universität de Berlin et Tobias Singelnstein, professeur de criminologie à l’université de la Ruhr à Bochum. Pour le Cesdip, Bénédicte Laumond et Shaïn Morisse y contribuent également.