Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire du CESDIP

12 janvier 2016 : 14 h 00 - 17 h 00

Sociologie politique des institutions pénales

Jacques

 

Directeur-adjoint du CESDIP, Jacques DE MAILLARD est professeur de science politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses recherches s’orientent selon cinq principaux domaines : police et sécurité publique, sociologie comparée des réformes policières, gouvernance locale de la sécurité publique, management et agences pénales, union européenne et sécurité intérieure.

 

Benedicte

 

Bénédicte LAUMOND, en co-tutelle internationale avec l’Europa Universität Viadrina, s’intéresse aux dynamiques à l’œuvre dans les réponses qu’apportent les États français, allemand et britannique à la droite radicale dans le cadre de sa thèse. Ses recherches s’inscrivent dans plusieurs domaines : le renseignement, la politique comparée, l’action publique, la recherche quantitative.

 

Photo de Oceane Pérona - sociologie violences sexuelles

 

Océane PERONA analyse, pour sa thèse, le parcours pénal des victimes de violences sexuelles, du signalement des faits jusqu’au procès. Des domaines tels que la sociologie du genre, de l’action publique et de la police sont ici exploités, ainsi que divers méthodes quantitatives et qualitatives.

 

 

MARET Adrien - Doctorant en Science Politique

 

Adrien MARET s’intéresse à la place des associations dans le fonctionnement de l’univers carcéral et de la filière pénale dans le cadre de sa thèse. En dehors de l’étude du secteur association en prison et milieu ouvert, ses recherches s’inscrivent dans plusieurs domaines : histoire et sociologie du monde carcéral et des politiques pénitentiaires, sociologie politique des institutions pénales, des organisations, des associations et de l’Etat.

 

Valérie ICARD mène des recherches sur la réforme carcéral contemporaine en France et en Espagne dans le cadre de sa thèse. Ses domaines de recherches sont multiple : sociologie de l’action publique, carcérale, du travail et des organisations.

 

Manon VEAUDOR étudie les points de jonction entre les modes d’identification des personnes incarcérées en fonction des territoires et les modalités de gestion des prisons. Sa thèse s’inscrit dans le cadre de deux domaines de recherche : action publique et espaces urbains et sociologie de la prison.

 

A l’origine de ce séminaire « spécial » du CESDIP : le questionnement d’un certain nombre de doctorants inscrits en science politique sur leur ancrage disciplinaire, sachant que les frontières entre sociologie et science politique peuvent parfois être particulièrement poreuse, notamment dans le cadre des objets de recherche du laboratoire. L’idée est de tourner cette question de façon positive en discutant la dimension « politique » des objets de différentes thèses en cours. Comme on le sait, le/la politique renvoie à des dimensions multiples : compétition politique, programme d’action publique, régulation de l’ordre social, intervention (plus ou moins directe) des élus, effet du calendrier électoral, etc.

Valérie ICARD, Bénédicte LAUMOND, Adrien MARET, Océane PERONA et Manon VEAUDOR, tous doctorants en science politique au CESDIP, présenteront chacun, dans des interventions de 15 à 20 minutes, la façon dont ils saisissent l’objet politique dans le cadre dans leur travail doctoral et comment ils l’articulent avec d’autres dimensions. Ces interventions auront pour objet de stimuler une réflexion collective, menée par Jacques DE MAILLARD autour de la sociologie des institutions pénales.

Détails

Date :
12 janvier 2016
Heure :
14 h 00 - 17 h 00
Étiquettes Évènement :
, , ,

Organisateur

Jacques DE MAILLARD
Téléphone :
01.34.52.17.20
E-mail :
demaillard@cesdip.fr

Lieu

CESDIP – Salle de Réunion
43 boulevard Vauban
Guyancourt, 78190 France
+ Google Map
Téléphone :
01 34 52 17 00
Site Web :
http://www.cesdip.fr