L’insécurité personnelle et ses variations : pour une analyse dispositionnelle

 

Par Julien Noble. Déviance & Société, n°40, vol. 3, 2016.

 

ds_402_l204

 

À l’aide du dispositionalisme, cet article propose un modèle théorique pour expliquer les variations individuelles en matière de perception du risque de victimation.

La première partie porte la focale sur les travaux antérieurs. Elle présente les apports et les difficultés des principales approches explorées pour appréhender l’insécurité personnelle.

La seconde partie explore le concept de « dispositions à l’insécurité personnelle ». L’ambition est de proposer une lecture de ce phénomène social au regard du dispositionalisme de Lahire. On insiste alors sur le passé incorporé des individus, façonné sur la base des expériences menaçantes, des représentations du danger et des caractéristiques individuelles et sociales, pour rendre compte de leurs réactions dans les situations présentes.

 

Autres publications des membres du CESDIP