La formation des profs est trop dense et bien trop courte

 

Interview VousNousIls - La formation des profs est trop dense et bien trop courte.

 

« Quand j’enseignais à l’IUFM du Nord-Pas-de-Calais, je me suis retrouvée prise dans la réforme de la masterisation de 2010. Les conditions d’étude ont considérablement changé, mais pas dans le bon sens. »

 

 

Maryse Esterle répond aux questions de VousNousIls, l’e-mag de l’éducation, dans cet interview du 7 décembre 2017.

Après avoir rappelé les difficiles conditions de passage des IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) aux ESPE (Écoles supérieures du professorat et de l’éducation), Maryse Esterle souligne la densité et la difficulté des formations des futurs enseignants qui, pendant les deux années de leur master, doivent préparer les concours de recrutement, suivre les études de master et faire des stages de longue durée en deuxième année. Elle préconise un allongement des formations à partir des premières années de licence pour renforcer les apprentissages disciplinaires et développer les stages de terrain, avec un concours situé avant l’entrée en master.

 

Lire l’article

Toutes les parutions dans les médias