095 – Approche sociologique des acteurs de première ligne, travaillant dans le cadre de la politique de réduction des risques liés à la toxicomanie

Etude d’un espace professionnel déviant

par Marie-Danièle BARRE, Patricia BENEC’H-LE ROUX – octobre 2004

 

L’espace professionnel étudié est celui créé par la mise en œuvre de la politique de réduction des risques (rdr) à l’égard des usagers de drogues marginalisés. La méthode utilisée est essentiellement qualitative. Le travail observé a pour spécificité de se faire hors des murs institutionnels, auprès d’une clientèle stigmatisée, dans un contexte de subjectivation des normes pénale et sanitaire. Dans cet espace professionnel déviant, des acteurs hétérogènes se regroupent autour de pratiques, représentations et valeurs de travail, communes. Les acteurs présentent des identités professionnelles parfois incertaines, parfois affirmées et souvent plurielles et complexes, reposant sur des apprentissages du travail rdr très diversifiés.

Si cette pluralité d’identités est pour les uns le signe d’une richesse, la possession de ressources professionnelles diversifiées et propices à la mobilité, on peut se demander si pour d’autres, elle n’est pas, en l’absence d’une élaboration suffisante des savoir-faire acquis, le signe d’une difficulté à se construire professionnellement. Enfin si le législateur semble vouloir conforter la licence légale accordée aux acteurs d’exercer leur travail, le contenu de leur mandat reste très ambigu. Cette imprécision donne des marges de manœuvre aux acteurs pour continuer d’innover et de négocier avec les normes sanitaire et pénale.

 

Pour un téléchargement plus rapide, ce rapport a été scindé en 8 fichiers compressés.

Télécharger la partie 1

Télécharger la partie 2 Télécharger la partie 3

Télécharger la partie 4 Télécharger la partie 5

Télécharger la partie 6 Télécharger la partie 7

Télécharger la partie 8