« Empêcher certains dégâts matériels pourrait entraîner des combats incontrôlés ».

Des voitures incendiées, du mobilier urbain saccagé, des vitrines endommagées.Samedi, la manifestation contre la loi « sécurité globale » a été émaillée d’incidents, notamment à Paris où 48 policiers et gendarmes ont été blessés. Dans le quotidien « gratuit » 20 Minutes, Fabien Jobard revient sur la nécessité de considérer, face aux problèmes soulevés par les black blocs et les anarcho-autonomes, le maintien de l’ordre comme une activité à la fois tactique et technique et une activité politique. En effet, l’activité des black blocs est elle aussi une activité politique, qui est un jeu de provocation tendant à pousser les forces de l’ordre à la faute.

Loi «sécurité globale» : « Empêcher certains dégâts matériels pourrait entraîner des combats incontrôlés » avec les black blocs.