Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire du CESDIP

12 juillet 2016 : 10 h 30 - 12 h 30

Matérialité carcérale et « raisons d’être » pénitentiaires

David SCHEER est Aspirant FNRS au Centre de Recherche Criminologiques de l’Université Libre de Bruxelles. Sa recherche doctorale (en cours) traite des espaces pénitentiaires dans leur conception et leur vécu. Il est également impliqué dans diverses recherches sur les évolutions pénitentiaires, principalement d’orientation sociologique :

  • « Les prisons pour mineurs en France » (CNRS, sous la direction de Gilles CHANTRAINE),
  • « Les problèmes professionnels des directeurs de prison » (ULB, sous la direction de Philippe MARY),
  • « L’architecture carcérale » (Mission de recherche Droit et Justice, sous la direction de Laurent SOLINI et Sylvain FEREZ).

Il a notamment publié :

  • « Le paradoxe de la modernisation carcérale. Ambivalence du bâti et de ses usages au sein de deux prisons belges » (Cultures et Conflits, n°90, 2013, pp. 95-116),
  • « Jeunes incarcérés en cellules individuelles. De la totalitarisation de l’expérience à l’utopie disciplinaire ? » (Déviance et Société, vol. 38, n°2, 2014),
  • « La prison de murs troués… Essai d’analyse d’une microarchitecture carcérale de l’embrasure » (Champ pénal, vol. XI, 2014).

 

Son intervention dans le cadre du séminaire de Cesdip sera l’occasion de présenter quelques résultats issus d’une thèse de doctorat en criminologie visant à réhabiliter une sociologie carcérale « dans les murs ». Cette recherche relative à l’architecture carcérale se base sur des immersions de type ethnographique en établissements pénitentiaires en Belgique, des analyses de documents et des entretiens. Il s’agira d’aborder la question de la matérialité carcérale – les objets de et dans la prison – pour interroger l’évolution et la structure des logiques pénitentiaires. Le bâti pénitentiaire est en effet composé d’objets qui résultent d’un processus de conception qu’il est possible de retracer et qui sont le socle d’expériences et de pratiques professionnelles ou recluses particulières. S’intéresser à cette morphologie de la prison permet une analyse des « raisons d’être » de la prison contemporaine.

Détails

Date :
12 juillet 2016
Heure :
10 h 30 - 12 h 30
Étiquettes Évènement :
, , , ,

Organisateurs

Valerian BENAZETH
Manon VEAUDOR

Lieu

CESDIP – Salle de Réunion
43 boulevard Vauban
Guyancourt, 78190 France
+ Google Map
Téléphone :
01 34 52 17 00
Site Web :
http://www.cesdip.fr