MARET Adrien

Adrien MARET - Doctorant en Science politique : La place des associations dans le fonctionnement de l’univers carcéral et de la filière pénale

English version

Fonctions

  • Doctorant en science politique, CESDIP
  • Enseignant-chercheur en contrat doctoral, département de science politique/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ)/Université Paris Saclay

Coordonnées

  • Courriel : adrien.maret
  • Téléphone : 01 34 52 17 28
  • Télécopie : 01 34 52 17 17

Domaines de recherche

  • Étude du secteur associatif en prison et milieu ouvert
  • Histoire et sociologie du monde carcéral et des politiques pénitentiaires
  • Sociologie politique des institutions pénales (police, justice, prison, probation…)
  • Sociologie politique des organisations, des associations et de l’État
  • Approches qualitatives, mise en perspective historique et travail sur archives, enquête de terrains, entretiens semi-directifs et observation anthropologique

Formations

  • Depuis octobre 2015 : Doctorat en science politique sous la direction de René Lévy et Jacques de Maillard (CESDIP-UVSQ)
  • 2014-2015 : Étudiant auditeur libre en « humanités » (Williams College, Massachusetts, États-Unis)
  • 2013-2014 : Master 2 de science politique, « Analyse des Conflits et de la Violence » (ACV), Parcours professionnel (UVSQ)
  • 2012-2013 : Master 2 recherche en Histoire contemporaine (Université de Rouen)
  • 2011-2012 : Master 1 recherche en Histoire contemporaine (UPEC, Université Paris-Est Créteil, ex-Université Paris XII)
  • 2008-2011: Licence d’histoire (Université Paris XII, nouvellement UPEC)

Objet de la thèse

La place des associations dans le fonctionnement de l’univers carcéral et de la filière pénale. Des relations institutionnelles aux acteurs de terrain, analyse transversale des politiques publiques pénitentiaires et de l’action associative en France depuis les années 1970

Cette thèse propose une analyse transversale prenant en compte à la fois les politiques publiques dans le milieu prison/justice, les relations institutionnelles entre les pouvoirs publics et les associations et enfin l’activité des acteurs de terrain.

Cette étude s’intéresse aux nombreuses pistes de recherche non explorées concernant la prise en charge des personnes majeures. Elle questionne l’impact de la régulation par l’État des interventions associatives dans le domaine carcéral et socio-judiciaire.

Ainsi, l’état des lieux établi du monde associatif prison/justice est mis en perspective à partir de deux axes principaux d’analyse.

Premièrement, les reconfigurations de l’action publique depuis les années 1980 sont étudiées dans le domaine spécifique de l’application des peines, à partir de la relation à des acteurs périphériques, les associations. L’étude des transformations du secteur de la pénalité, régalien s’il en est, permet un va-et-vient analytique : étudier les conséquences concrètes sur la prison comme sur les associations de la rationalisation des dépenses publiques et de l’ouverture au secteur marchand tout en permettant, à partir de ce cas précis, un éclairage plus général sur le fonctionnement de l’État.

Deuxièmement, le fonctionnement des associations est analysé au prisme des relations que celles-ci entretiennent avec l’administration pénitentiaire, témoignant ainsi de l’évolution des politiques carcérales et pénales. D’une part, cela questionne les ambiguïtés du processus majeur d’« ouverture » que connait la prison depuis les années 1970, symbolisé à plus d’un titre par les intervenants extérieurs, notamment associatifs. D’autre part, le secteur associatif est de plus en plus confronté aux injonctions étatiques liées aux politiques sécuritaires de la « gestion des risques » et de la « prévention de la récidive ».

Enseignements

  • Année universitaire 2017-2018 (UVSQ – Département de science politique) :
    • TD de L3 (S5) Science Politique, « Méthodes des Sciences Sociales »
    • TD de L2 (S4) Science Politique, « Vie politique »
  • Année universitaire 2016-2017 (UVSQ – Département de science politique) :
    • TD de L3 (S5) Science Politique, « Méthodes des Sciences Sociales »
    • TD de L2 (S4) Science Politique, « Vie politique »
    • Encadrement de deux Projets personnalisés étudiants (PPE) en L3
  • Année universitaire 2014-2015 (Williams College, Massachusetts, États-Unis, Center for foreign languages, literatures & cultures (CFLLC), French department) :
    • Enseignant associé de Français

Publications

Articles de revues

2017

  • Avec Jacques de Maillard, Carole Gayet-Viaud et Fabien Jobard, « Aux bords de l’institution policière. Les délégués à la cohésion police-population (DCPP) en recherche de crédibilité », Cahiers de la sécurité et de la justice, N°40, septembre 2017, pp.44-53.

2016

  • Avec Simon Rousset, « L’attaque de Charlie ou le drame social. Violence symbolique et répercutions socio-politiques en France après les attentats de Paris », in Contemporary French Civilization (CFC), numéro spécial « The Impossible Subject of Charlie Hebdo » (février 2016).

Chapitres d'ouvrages

2014

  • « Exister à Fresnes. Détenus et surveillants dans l’entre-deux-guerres », in Christian Chevandier et al. (dir.), Enfermements, Justice et Libertés. Aujourd’hui et hier, ici et ailleurs, Paris, l’Harmattan, 2014, pp.123-138.

Intervention dans les médias

2016

  • « De la (ré)insertion à la prévention de la récidive », Visiteur de prison, Bulletin de l’Association nationale des visiteurs de prison (ANVP), N°26, janvier-juin 2016, pp.13-14.

2013

Rapports

2017

2016

  • « Entre actions et réflexions, la FARAPEJ et son réseau associatif. Analyse sur les représentations et les logiques de mobilisation d’une fédération d’associations au sein de l’univers carcéral », Rapport de la FARAPEJ (document interne), Fédération des associations réflexion action prison et justice, Mars 2016, 112p.

Communications

Séminaires

2017

  • « Les acteurs associatifs dans et autour des prisons. Cadrages et questionnements dans une perspective de science politique ». Séminaire du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), Journée spéciale sur les travaux des membres du centre, Guyancourt, 28 février 2017.
  • « Délimitation d’un objet d’étude en thèse à la fin de la phase exploratoire. Du secteur associatif prison/justice aux associations de bénévoles de l’espace pénitentiaire », Séminaire des doctorant-e-s des laboratoires Printemps/Cesdip (UVSQ), Guyancourt, 20 janvier 2017.

2016

  • « La justice et la prison comme objets d’étude en sciences sociales. Mise en perspective scientifique », Séminaire du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), Séance spéciale sur la sociologie politique des institutions pénales, Guyancourt, 12 janvier 2016.

Colloques et journées d'étude

2017

  • « L’action associative en détention en France : Pluralité d’acteurs et jeux d’échelles institutionnelles », Congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS), Réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » (RT3), Axe 1/Session 2, Amiens, 3 juillet 2017.
  • « L’investissement des associations en prison à propos des drogues. Panorama des engagements associatifs et questionnements autour de leurs positionnements face aux politiques publiques », Journée-rencontre « drogues & prison », Laboratoire d’excellence TEPSIS/EHESS (Transformation de l’État, politisation des sociétés et institution du social/École des hautes études en sciences sociales), Paris, 3 mai 2017.

2016

  • Avec Simon Rousset, « The attack on Charlie or the social drama: Understanding the reasons of the emotional shock and analyzing socio-political repercussions after the attacks in Paris in January 2015 », National Communication Association (NCA) 102nd Annual Convention, Philadelphie, 10 novembre 2016.
  • « The public policy of “prévention de la récidive” in France and its reception by two non-profit organizations », Fifth GERN Doctoral Summer School, Deviance and Crime – Social Control and Criminal Justice, Dortmund, 20 septembre 2016.
  • « La prévention de la récidive au sein du secteur associatif intervenant en détention. Étiquetage des pratiques associatives par les pouvoirs publics et diffusion limitée du concept de « prévention de la récidive au Genepi et à l’ANVP », 3ème colloque jeunes chercheurs sur la privation de liberté, Paris, 12 mars 2016.

2014

  • « Exister à Fresnes, La place des détenus et des surveillants dans les relations sociales de la prison fresnoise pendant l’entre-deux-guerres », 2ème colloque jeunes chercheurs sur la privation de liberté, Paris, 14 mars 2014.

Autres communications

2016

Évènements associatifs :

  • « Activités et participation des personnes détenues à une vie collective », Animation de l’atelier thématique et restitution des échanges en séance plénière, Colloque de la FARAPEJ, Les Règles pénitentiaires européennes (RPE), un levier pour faire évoluer les prisons, Paris, 5 novembre 2016.
  • « Entre actions et réflexions, la FARAPEJ et son réseau associatif. Analyse sur les représentations et les logiques de mobilisation d’une fédération d’associations au sein de l’univers carcéral », Présentation du rapport d’étude, Conseil d’administration de la FARAPEJ, Paris, 21 mai 2016.

Expertises, responsabilités scientifiques et administratives

Investissements académiques

  • Membre du comité d’organisation du séminaire des doctorant-e-s des centres de recherche PRINTEMPS (sociologie/UVSQ) et CESDIP, depuis l’année universitaire 2016-2017.
  • Membre du comité d’organisation du 4ème Colloque Jeunes Chercheurs sur la privation de liberté, « Les sens de la privation de liberté » (Paris, mars 2018).
  • Membre du bureau du réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » (RT3) de l’Association Française de Sociologie (AFS).
  • Représentant doctorant à l’École doctorale Sciences de l’Homme et de la Société (ED SHS) depuis 2016.

Engagements éditoriaux et scientifiques dans le cadre associatif

  • Membre du comité de rédaction de la revue Prison/Justice, revue de la Fédération des associations réflexion action prison et justice (FARAPEJ).
  • Membre du comité de pilotage de l’étude « Bénévolat et parcours pénal » coordonnée par l’association France bénévolat.

Télécharger la page d’Adrien Maret