Voir et être vu. L’image de la police entre professionnels, médias et publics

par Michaël MEYER – janvier 2013

 

Michaël MEYER est post-doctorant à l’Université de Lausanne et chercheur associé au CESDIP. Il présente ici les résultats de sa thèse de sociologie (2011) consacrée à l’analyse du travail policier sous l’angle de ses interactions avec les imaginaires médiatiques. Il interroge notamment les nouveaux « risques médiatiques » pour les policiers dans la rue, tel le « copwatch », ainsi que le développement de la communication policière.

 

Au quotidien, chacun de nous peut faire l’expérience de rencontres littéraires, télévisées, cinématographiques avec la police. Celle-ci est une entité dont on ne peut parler, ou faire l’analyse, sans être rattrapé par un vaste ensemble d’images, d’émotions et de stéréotypes médiatiques. Comment, pour la sociologie de la police, intégrer aux analyses cette puissance imaginaire ? Comment étudier ce double médiatique dont l’influence difficilement quantifiable s’observe pourtant dans le rapport quotidien que le policier entretient avec son activité professionnelle et ses publics ?

 

Télécharger le bulletin