Réussir la police de sécurité du quotidien nécessite l’implication des élus

 

Réussir la police de sécurité du quotidien nécessite l’implication des élus

 

« Jacques de Maillard, professeur de science politique à l’université de Versailles-Saint-Quentin, spécialiste des questions de sécurité intérieure, lève le voile sur la nouvelle doctrine à l’origine de cette « police de sécurité du quotidien », qui ne fonctionnera selon lui que si l’Etat et les collectivités parviennent à coopérer efficacement. »

 

Jacques de Maillard répond aux questions du Courrier des maires sur la futur « police de sécurité du quotidien » dans cette interview du 8 février 2018.

C’est le 8 février que le ministre de l’Intérieur devrait – enfin- dévoiler les contours précis et missions de la police de sécurité du quotidien. Mais à quoi ressemblera donc la future « PSQ », cette « police de sécurité du quotidien » ? Malgré plusieurs mois de retard, peu d’informations filtrent. Ayant participé à la concertation lancée par le ministère de l’Intérieur, en tant que directeur adjoint du laboratoire de recherches du Cesdip, Jacques de Maillard avance quelques pistes. Et égrène les conditions de réussite de cette réforme.

 

Lire l’article

 

Toutes les parutions dans les médias