Exposition :Un oeil sur le crime

JacquesAlphonse Bertillon, précurseur de la police scientifique
Sherlock Holmes et les enquêteurs qui sont les héros de nos soirées télévisées, doivent beaucoup à Alphonse Bertillon (1853-1914). Établir avec certitude « qui est qui », photographier méthodiquement les scènes de crime, collecter et analyser les traces laissées par les malfaiteurs… Rien ne semble échapper à ce fin limier qui modernise les méthodes et les outils d’identification et inspire ainsi les polices du monde entier !
Expo1

Alphonse Bertillon tient une place essentielle dans l’histoire des savoirs sur le crime durant la période comprise entre la fin du XIX e et le début du XX e siècle. À partir des années 1880, il contribue à l’instauration de nouvelles méthodes d’identification des récidivistes et promeut un savoir et des instruments rationnels qui se diffusent très largement dans l’univers policier tant en France qu’à l’étranger.

Reconnu comme l’un des fondateurs de la police scientifique, son travail innovant porte sur un nombre considérable de sujets : de la photographie judiciaire à la dactyloscopie, de l’administration des fichiers à l’analyse des traces, du signalement à la graphologie.

Objets personnels de Bertillon, presse illustrée et caricatures, films et photographies, pièces de l’affaire Dreyfus, valise de mensuration et appareil photographique appartenant au Service Régional d’Identité Judiciaire de Paris, aux Archives départementales du Calvados ou issus de collections personnelles (Pascal Vincent, descendant direct d’Alphonse Bertillon)… Deux cent objets et documents inédits sont ici exposés pour présenter le « bertillonnage » et ses multiples enjeux.

 

Du 29 avril au 1er novembre 2015, une exposition lui est consacrée, dont voici le parcours.