Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire du GERN

9 juin : 9 h 00 - 18 h 00

Séminaire du GERN : La matérialité carcérale, conçue et vécueLe Groupe Européen de Recherche sur les Normativités (GERN, CNRS) inaugure son séminaire sur les questions relatives à l’architecture pénitentiaire, par une première séance portant sur la matérialité pénitentiaire. Il sera question des manières d’aborder l’architecture carcérale dans diverses disciplines scientifiques (ethnographie, sociologie, géographie…).

Pour assister à cette séance du séminaire, l’inscription (gratuite) est obligatoire sur http://bit.ly/2lMa8ym.

 

Architecture carcérale contemporaine : matérialités, utopies, prospectives

L’architecture pénitentiaire fait figure de parent pauvre de la sociologie carcérale et plus largement des recherches en sciences humaines relatives à la prison. Du moins, l’espace bâti pénitentiaire n’est que rarement au centre de l’analyse ; il faut, dès lors, se tourner vers les sciences géographiques et architecturales. Les quelques recherches en la matière offrent un état des lieux relativement unanime en mettant en lumière les effets néfastes de l’agencement spatial pénitentiaire. Néanmoins, la sociologie carcérale (qui emprunte régulièrement les méthodes et épistémologies de l’ethnographie) semble se renouveler, notamment par des analyses qui placent l’espace au centre du regard scientifique.

Ce séminaire international a pour objectif premier de les réunir de jeunes chercheurs travaillant ces questions lors de trois séances afin de penser, ensemble, les manières d’observer, d’analyser et d’interpréter l’espace pénitentiaire contemporain. Ainsi, sociologues, juristes, géographes, architectes, anthropologues, etc. sont invités à présenter leurs analyses respectives, depuis leur propre champ de recherche.

D’abord, il conviendra de se focaliser exclusivement sur des questions d’espace(s) pour évoquer la prison. En effet, la sociologie carcérale étant foisonnante, la focale d’analyse sera singulièrement réduite afin de se concentrer sur des question architecturales, géographiques et spatiales. Ensuite, les interventions et discussions porteront essentiellement sur la prison contemporaine, c’est-à- dire en admettant les analyses historiques ou prospectives pour ce qu’elles ont à dire sur la prison, le système carcéral et la politique pénitentiaire d’aujourd’hui.

 

La matérialité carcérale, conçue et vécue

La journée s’articulera autour des notions d’espace carcéral conçu et vécu. La matinée portera davantage sur l’architecture pénitentiaire comme résultat, sur le processus de conception. L’après-midi sera l’occasion d’évoquer l’architecture carcérale en ce qu’elle fait faire aux acteurs, les usages et les pratiques par et dans l’espace.

Ces deux axes de recherches paraissent fournir – par le haut et par le bas – une lecture de l’institution pénitentiaire, à la fois dans leur conception et dans leurs manières d’être perçues, subies et vécues au quotidien. L’objectif est ici de combler un pan sous-investi dans la recherche sur l’architecture carcérale. La littérature sur le sujet offre le plus souvent un panorama, une typologie ou une histoire des architectures carcérales. Parfois, les études visent à évaluer les conditions matérielles de détention. Il est important, lors de cette première journée de séminaire, de se décaler par rapport à cette littérature afin d’approcher l’espace carcéral pour ce qu’il est, ce qu’il devient, ce qu’il fait faire à ses occupants.

 

Programme de la séance

Présentation du séminaire

Organisateur

Daniel VENTRE
E-mail :
daniel.ventre@cesdip.fr

Lieu

Université Paris-Sorbonne, Maison de la recherche, salle D223
28 rue Serpente
Paris, 75006 France Métropolitaine
+ Google Map
Site Web :
http://www.paris-sorbonne.fr/