Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Séminaire du GERN

17 novembre : 9 h 00 - 18 h 00

Séminaire du GERN : L’utopie pénitentiaire et les modèles carcérauxLe Groupe Européen de Recherche sur les Normativités (GERN, CNRS) continue son séminaire sur les questions relatives à l’architecture pénitentiaire, avec une seconde séance portant sur la l’utopie pénitentiaire. Il sera question des manières d’aborder l’architecture carcérale dans diverses disciplines scientifiques (ethnographie, sociologie, géographie…).

Pour assister à cette séance du séminaire, l’inscription (gratuite) est obligatoire auprès de Th. Rochet.

 

Architecture carcérale contemporaine : matérialités, utopies, prospectives

L’architecture pénitentiaire fait figure de parent pauvre de la sociologie carcérale et plus largement des recherches en sciences humaines relatives à la prison. Du moins, l’espace bâti pénitentiaire n’est que rarement au centre de l’analyse ; il faut, dès lors, se tourner vers les sciences géographiques et architecturales. Les quelques recherches en la matière offrent un état des lieux relativement unanime en mettant en lumière les effets néfastes de l’agencement spatial pénitentiaire. Néanmoins, la sociologie carcérale (qui emprunte régulièrement les méthodes et épistémologies de l’ethnographie) semble se renouveler, notamment par des analyses qui placent l’espace au centre du regard scientifique.

Ce séminaire international a pour objectif premier de les réunir de jeunes chercheurs travaillant ces questions lors de trois séances afin de penser, ensemble, les manières d’observer, d’analyser et d’interpréter l’espace pénitentiaire contemporain. Ainsi, sociologues, juristes, géographes, architectes, anthropologues, etc. sont invités à présenter leurs analyses respectives, depuis leur propre champ de recherche.

D’abord, il conviendra de se focaliser exclusivement sur des questions d’espace(s) pour évoquer la prison. En effet, la sociologie carcérale étant foisonnante, la focale d’analyse sera singulièrement réduite afin de se concentrer sur des question architecturales, géographiques et spatiales. Ensuite, les interventions et discussions porteront essentiellement sur la prison contemporaine, c’est-à- dire en admettant les analyses historiques ou prospectives pour ce qu’elles ont à dire sur la prison, le système carcéral et la politique pénitentiaire d’aujourd’hui.

 

L’utopie pénitentiaire et les modèles carcéraux

La question de l’utopie occupera les débats de cette seconde séance de séminaire. Il s’agira de développer l’analyse de projets pénitentiaires « modèles », de questionner l’incessante quête de la prison idéale et de la forme parfaite.

Concernant le champ pénitentiaire, l’architecte Ch. Demonchy (2004) évoque le projet d’utopie qu’incarne tout dispositif. Les décisions prises au niveau de la conception influencent la vie future au sein d’un dispositif en empêchant et/ou en favorisant certains usages des lieux. Une autre auteur, également architecte, évoque la contradiction architecturale inhérente à tout projet pénitentiaire : penser un espace d’enfermement contraint (Héricher, 2010).

Cette séance vise précisément à étudier cette aporie entre la recherche de l’utopie et l’impossible pensée architecturale en matière pénitentiaire. Lors de la matinée, la question des modèles (importations/exportations, innovation/reproduction…) sera spécifiquement traitée. L’après-midi se concentrera sur le rôle des architectes en matière carcérale, sur l’idéalité et sur les projets pénitentiaires avortés.

 

Programme de la séance

Présentation du séminaire

Détails

Date :
17 novembre
Heure :
9 h 00 - 18 h 00
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
, , , , , , ,

Organisateur

Daniel VENTRE
E-mail :
daniel.ventre@cesdip.fr

Lieu

Université Libre de Bruxelles, campus du Solbosch, bâtiment S, salle Henri Jeanne
Avenue Franklin Roosevelt 50
Bruxelles, 1050 Belgique
+ Google Map
Téléphone :
+32 2 650 21 11
Site Web :
http://www.ulb.ac.be/